Voyage en Guadeloupe – Nos amis les bêtes / Trip to Guadeloupe – our dear friends the animals

Chers lecteurs, s’il te vient un jour l’envie de te balader en Guadeloupe, j’ose espérer que tu ne souffres d’aucune phobie relative aux petites bêtes. En général c’est là que tu es censé me poser les questions suivantes:

« Il y a des serpents ? »

« Il y a de grosses araignées ??!! « 

Des serpents, il y en a eu pas mal à une époque, tous massacrés par l’introduction de la mangouste (qui initialement était supposée débarrasser l’ile des rats).

J’ai toutefois appris tout récemment qu’une couleuvre endémique peuplait les abords du volcan La Soufrière.

Je vous renvoie d’ailleurs à un article qui vous en dira plus : https://www.aircaraibes.com/serpents-guadeloupe.

Pour ce qui est des araignées, j’ai un souvenir assez traumatisant de ma rencontre avec une créature que j’ai considéré être une immense tarentule (https://johnrenmann.com/2019/03/27/arachnophobie/) .

Mais ne crains rien, aucune espèce d’araignée venimeuse ne rôde en Guadeloupe.

Voici, en revanche, les trois bestioles terrestres qui ont posé pour mon objectif:

Dear readers, if one day you feel like going for a walk in Guadeloupe, I hope you don’t suffer from any phobia related to small animals. In general, this is where you are supposed to ask me the following questions:

« Are there snakes? »

« Are there any big spiders??!! « 

Snakes, there were quite a few at one time, all massacred by the introduction of the mongoose (which initially was supposed to rid the island of rats).

However, I recently learned that an endemic snake was living around the volcano La Soufrière.

I refer you to an article that will tell you more: https://www.aircaraibes.com/serpents-guadeloupe.

As far as spiders are concerned, I have a rather traumatic memory of my encounter with a creature that I considered to be a huge tarantula (https://johnrenmann.com/2019/03/27/arachnophobie/) .

But don’t worry, there are no poisonous spiders in Guadeloupe.

Here, on the other hand, are the three terrestrial bugs that posed for my lens:

La blatte / The cockroach

Le Mabouya (Gecko) / The gecko

La chenille du frangipanier / The frangipani caterpillar

Et d’autres que j’ai croisées dans les eaux turquoise dont une m’a laissé un souvenir plutôt douloureux ! Mais ça, c’est un autre article 😉

And others that I met in the turquoise waters, one of which left me a rather painful memory! But that’s another article 😉

Publicité

Voyage en Guadeloupe – La ville de Bouillante et sa centrale géothermique / Trip to Guadeloupe – The city of Bouillante and its geothermal power plant

Je démarre le compte rendu de mon périple de 15 jours en Guadeloupe par un article sur la plage du bourg de Bouillante et son eau à plus de 40 degrés.

Une telle température est le fait de la centrale géothermique de la ville.

Pour ce qui est de l’historique de l’ouvrage et des aspects purement techniques, je préfère vous renvoyer à cet excellent article de Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_g%C3%A9othermique_de_Bouillante

L’eau (sulfurée) de la centrale est rejetée à la mer via un canal qui court jusqu’à la plage du bourg (cf. photos ci-dessous, les seconde et troisième ont été empruntées à internet).

I start the report of my 15 days trip in Guadeloupe with an article about the beach of Bouillante and its water at more than 40 degrees.

Such a temperature is due to the geothermal power plant of the city.

For the history of the plant and the purely technical aspects, I prefer to refer you to this excellent article from Wikipedia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_g%C3%A9othermique_de_Bouillante

The (sulfurized) water from the plant is discharged into the sea via a canal that runs to the beach of the town (see photos below, the second and third were borrowed from the internet).

Fait amusant, certains des amis avec qui je me baignais portaient des bijoux en argent qui se sont teints sous l’effet du soufre.

J’ai pu vérifier certaines des vertus que l’on prête à ses eaux et j’y retournerai très certainement lors de mon prochain voyage.

Funnily enough, some of the friends I was bathing with were wearing silver jewelry that was dyed by the sulfur.

I was able to verify some of the virtues that are attributed to its waters and I will certainly return on my next trip.