Mes livres…au détour du net ;)

Suivant le conseil avisé du site monBestSeller, je me suis mis à la recherche, sur le net, d’articles évoquant de près ou de loin mes écrits. Prêt à lire phrasés dithyrambiques et diatribes virulentes, avec calme.
Quelle ne fut ma surprise de tomber sur une critique de Les colonnes du temps émise sur le blog de pativore.
https://pativore.wordpress.com/2016/02/12/les-colonnes-du-temps-de-john-renmann/comment-page-1/#comment-2248
Pativore y évoque les petites maladresse de mon premier roman sans non plus tirer à boulets rouges sur l’auteur. La critique est juste et constructive, c’est appréciable.
L’auteur de l’article reprend notamment certaines phrases qu’il a adorées.

La deuxième surprise vient du forum forge of empire où mon second livre Gecko est mentionné dans le jeu du baccalauréat, lettre G (évidemment) :
https://forum.fr.forgeofempires.com/index.php?threads/hellhammer35.56660/
C’est assez déroutant d’être cité dans un jeu populaire, tel un auteur connu je dois l’avouer.

Le site antillais médiaphore met également en avant Gecko, dont l’histoire se déroule sous les tropiques, en Guadeloupe.

Livre : « Gecko », le polar fantastique en plein coeur de la Guadeloupe

Enfin, le site critiques libre fait l’éloge de ma nouvelle, Chameleon (qui sera cette année publiée avec d’autres histoires fantastiques dans un recueil.)
http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/47105

cropped-logo1

Obsession

Obsession compte parmi les poisons des plus virulents
Du plus grand des sages elle sait altérer le jugement
Manipulatrice hors pair, elle ravive nos vils penchants
Habile potière, elle modèle à sa guise pensée et esprit
Elle est le terreau d’où germent mal-être et insomnie
Mère protectrice et nourricière de jalousie et envie
Guerrière, combien d’amours tombés sous son glaive ?
Bourreau, combien d’amitiés sacrifiées sur son autel ?
Obsession tisse ses fils poisseux à nos chevilles et poignées
Se jouant de nous, pauvres pantins désarticulés.
Sœur siamoise dont nous partageons souffle et cœur
En notre âme à la fois cantatrice et chœur
Elle est une dissonance jouée par le pianiste, éternité
Que seul mon ami apaisement sait dompter.
John Renmann – 12 février 2016
brain-619060_960_720

Quand l’auteure Anne-Marie Quintard lit du John Renmann

J’ai rencontré Anne-Marie Quintard au café lecture organisé par les bénévoles de la bibliothèque de La Motte-de-Galaure le samedi 23 janvier dernier.

Nous avons échangé cartes de visite et avis sur le monde de l’écriture (en évoquant notamment le site lulu.com) mais aussi un peu parlé du pays. Elle, de sa terre des chtis et moi, de mon île papillon.

Au passage, l’auteure de L’année du grillon, de Olivier, l’ado aux écailles de serpent et de Mme Touftouf et les petits chevaux du bon Dieu s’est procuré un exemplaire de Gecko dont elle avait entamé la lecture avant que je ne l’interpelle, le temps d’une photo.

IMG_20160123_171637

Son blog : http://annedelaquintardiere.over-blog.com/