Les colonnes du temps, une fable écologique ?

Hé hé hé…en premier lieu, dans quelle catégorie classer mon roman ? SF ? Heroic fantasy ? Polar ?

En fait, il s’agit d’un subtil mélange de tous ces genres. Je vous invite d’ailleurs à lire mon interview parue sur http://www.monbestseller.com, ici : http://www.monbestseller.com/actualite-litteraire-interview/sff-ebook-gratuit-interview-de-john-renmann-prix-concours-du-mois#.VQcqEtKG9ZQ

Mais bon, je m’éloigne du sujet initial, revenons à nos moutons ou plutôt à notre sphère d’un autre monde ! Je ne vais pas non plus tout révéler de l’intrigue (même si je sais que certains d’entre vous ont déjà lu l’histoire). Alors, une fable écologique ? Oui très certainement, avec sa délicate morale. Mais là où certains médias pointent du doigt les méfaits de l’industrie de masse (je pense notamment aux reportages sur les saumons d’élevage, les poulets élevés en batterie et consort), moi, j’essaie de proposer une solution. Solution qui tient en un mot : le renoncement. Le renoncement à certaines habitudes de consommation. Mais ce principe de renoncement est des plus difficiles à mettre en oeuvre ! C’est comme si je vous annonçais, chers lecteurs, qu’à compter d’aujourd’hui les pédales de frein et d’embrayage étaient inversées ou encore, que le monde appartenait aux gauchers et que portes, pantalons et cahiers allaient tous être revus et conçus à leur image !

Que les gauchers ne me jettent pas aux bûchers ! Si certains d’entre eux ont connu le supplice de la main gauche attachée dans le dos, lors des cours d’écriture, ils pourraient sourire en imaginant un tel monde, mais nous n’en sommes pas encore là…tout comme, hélas, la fin annoncée par mon roman, qui restera une fiction.

Présentation couverture

Publicité